Le pour et le contre d’un grand réseau LinkedIn

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Une question qu’on me pose lors de chaque formation LinkedIn et qui ouvre toujours un vif débat avec des avis différents est celle de la stratégie de connexion : « Qui est-ce que j’accepte et qui est-ce que je refuse ? »

Pour et contre d'un grand reseau

Un sujet qui intéresse

Un article récent dans Le Bilan, par mon collègue Blaise Reymondin, sur le même sujet (« Pourquoi il vaut mieux refuser des demandes de contact sur LinkedIn » a eu beaucoup de succès et jusqu’à présent 1 462 partages sur LinkedIn ! Il semble donc que ce soit vraiment une question qui intrigue les gens car, comme Blaise l’explique dans son article, la plateforme a beaucoup changé depuis ses débuts.

L’idée de LinkedIn il y a 12 ans

Quand LinkedIn a été lancé le 5 mai 2003, son objectif était avant tout d’être un carnet d’adresses virtuel, un réseau professionnel pour avancer sa carrière. Depuis, suivant le développement de tous les autres réseaux sociaux, sa mission a changé et LinkedIn se positionne aujourd’hui comme un média de référence qui « crée des opportunités économiques pour chaque membre de la population active mondiale. Lorsque vous rejoignez LinkedIn, vous avez accès à des individus, des emplois, des nouvelles, des mises à jour et des idées qui vous aideront à être fort dans tout ce que vous faites. »
Découvrez ici l’histoire de LinkedIn en images (en anglais).

LinkedIn aujourd’hui

Comme la plateforme a changé, le comportement des utilisateurs n’est également plus le même. On est par moment inondé de demandes de connexion de gens qu’on ne connaît pas du tout et qui en plus habitent à l’autre bout du monde. Alors il est vrai qu’il faut se poser la question « Qui j’accepte et qui je refuse ».

À chacun sa stratégie de connexion

Vous donnez la recette pour ma stratégie de connexion ne servirait à rien. Elle ne s’adaptera peut-être pas à votre modèle d’affaires, à vos valeurs ou à votre façon de penser. Mon rôle est de vous faire réfléchir à votre stratégie de connexion. Quels seront les critères que vous appliquerez à chaque fois que vous recevez une demande de connexion non personnalisée ? Voici quelques pistes de réflexion :

Si vous êtes sur LinkedIn pour affaires :

  • Dans quelle zone géographique êtes-vous actif ? Si vous faites du business uniquement en Suisse Romande, il ne vous sert à rien de tisser des liens avec des personnes à Dubaï.
  • Qui est votre interlocuteur principal pour les affaires ? Si c’est le CEO, il est peut-être inutile de n’avoir que des secrétaires dans votre réseau (mais encore… vous savez ce qu’on dit des assistantes de direction… elles ont beaucoup de pouvoir décisionnel sur le CEO)
  • Dans quel secteur ou quelle industrie êtes-vous actif ?

Si vous êtes sur LinkedIn pour trouver un emploi  vous devez vous poser plus ou moins les mêmes questions au sujet de votre situation professionnelle.

Avant de vous lancer dans la réflexion sur votre stratégie, j’aimerais maintenant vous donner quelques pour et contre d’un grand réseau LinkedIn.

« Contre » potentiels d’un grand réseau LinkedIn.

  1. On ne peut pas avoir des relations professionnelles avec plus de 100 personnes. C’est juste, il est très difficile d’avoir des relations, de vraies relations professionnelles avec plus de 100 personnes. Donc, si on part du principe que LinkedIn est la plateforme des relations professionnelles, on ne devrait pas dépasser les 100 contacts.
  2. Notre réputation est en jeu si nous acceptons de parfaits inconnus dans notre réseau. Peut-être… Je vous laisse en être le juge…
  3. Nous ne pourrons pas recommander tous nos contacts. C’est clair, nous n’allons pas recommander des contacts que nous ne connaissons pas.

« Pour » potentiels d’un grand réseau LinkedIn

  1. Grand réseau = grande visibilité. Donc si vous cherchez à développer la visibilité de votre entreprise, un grand réseau vous donnera accès à plus de monde.
  2. Grand réseau = un profil qui ressort plus souvent dans les résultats de recherche sur LinkedIn. L’algorithme de LinkedIn tient compte du niveau de relation dans les recherches des utilisateurs. Donc si vous avez un réseau de 50 personnes, vous allez bien évidemment apparaître moins souvent dans les recherches que si vous avez un réseau de 1 000 personnes.
  3. Accès à plus de monde : plus votre réseau est grand, plus la toile de LinkedIn s’ouvre à vous. Fini les profils où vous n’arrivez pas à vous connecter avec la personne par ce qu’elle est en dehors de votre réseau. À un certain moment, quand votre réseau aura une certaine taille, vous aurez toujours un lien (2ème ou 3ème degré) avec la personne que vous voulez inviter.
  4. Un grand réseau est un « must have » si vous voulez développer vos affaires via LinkedIn. Cela s’appelle le « Social Selling » et oui, c’est basé sur des relations, mais dans la plupart des cas on fait du business avec des gens qu’on ne connaît pas encore. Et ce ne sont souvent pas ceux qui vous invitent d’office, mais c’est à vous de les identifier et ensuite de les approcher d’une manière non agressive. LinkedIn vous donne tous les outils nécessaires.

Donc LinkedIn est vraiment une plateforme exceptionnelle pour développer une relation professionnelle, même si elle est virtuelle. Évidemment, si la distance géographique le permet, on sort de LinkedIn et on discute affaires autour d’un café comme on l’a toujours fait. Je travaille avec des clients sur le long terme pour l’acquisition de « leads » via LinkedIn. Si c’est un sujet qui vous intéresse, contactez-moi pour en discuter.

Réfléchissez à votre stratégie de connexion pour 2016

Voilà, vous avez toutes les pistes nécessaires pour développer votre stratégie de connexion à vous. Vous l’avez compris, elle dépend beaucoup de votre situation et de votre modèle d’affaires.

Et si vous aviez déjà une stratégie, peut-être a-t-elle changé entre-temps ? Comme la plateforme change, idem pour votre stratégie de connexion. Je change la mienne régulièrement.

Je vous propose aussi d’autres opinions à ce sujet :